Député de la 3e circonscription d'Ille-et-Vilaine : François André

Le lundi 09 juillet 2018

Congrès de Versailles : le Président de la République garde le cap

 

Devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles, le Président de la République Emmanuel Macron a prononcé un discours volontariste dont je salue la tonalité sociale. Le Chef de l’Etat a exprimé la cohérence de l’action menée depuis un an au service de la transformation du pays comme il a fixé un cap ambitieux pour la France :

 

 

- Rendre notre économie plus forte, en encourageant l’investissement des entreprises et en favorisant le travail. C’est le sens du plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE), comme des réformes de l’apprentissage et de la formation tout au long de la vie.

 

 

- Construire une société plus juste, avec un Etat providence dont nous pouvons être fiers mais qui n’a pas rempli toutes ses promesses au fil du temps. La priorité qu’est la lutte contre les inégalités de destin repose à la fois sur une politique de redistribution et d’émancipation, celle qui doit libérer du déterminisme social. Par ailleurs, deux grands chantiers seront engagés : la refonte de notre système de retraites afin de le rendre unique, juste et transparent d’une part, la prise en charge de la dépendance dont l’organisation et le financement feront l’objet d’une loi d’autre part.

 

 

- Bâtir une Europe plus unie et souveraine dans un monde instable, alors que la tentative du repli nationaliste est une impasse pour faire face aux défis contemporains que sont les migrations, le réchauffement climatique, le terrorisme, le retour du protectionnisme ou encore la taxation des géants du numérique.