Comice agricole à Muël

Comice agricole à Muël

12 sept. 2018

Comice agricole à Muël

 

 

Le comice agricole du secteur de Saint-Méen-le-Grand s'est déroulé cette année dans la commune de Muël. Cette fête de l’agriculture et de la ruralité, à laquelle j’ai tenu à assister aux côtés du Maire Marcel Minier, de nombreux élus, et des représentants du monde agricole, fut une journée pleine de convivialité et d’échanges nourris avec les agriculteurs désireux de partager la passion de leur métier comme les difficultés qu’ils rencontrent.

 

Concours d'animaux, concours de labours, exposition de matériel agricole, stands d'exposition et diverses animations ont rythmé cet événement festif.  

 

Lors de mon intervention, j’ai salué la mobilisation des organisateurs, pour qui cette journée est l’aboutissement de nombreux mois de préparation, des exposants qui témoignent de l’importance et de la diversité des productions agricoles, ainsi que des partenaires qui accompagnent au quotidien ce secteur d’activité.  

 

De plus, j’ai tenu à rappeler trois grandes vertus qu’ont les comices agricoles :

 

-      Mettre en valeur le métier d’agriculteur et les nombreuses compétences qui sont celles des chefs d’exploitations aujourd’hui ;

 

-      Mesurer la place de l’agriculture dans la vie et le développement de nos territoires, en particulier à travers les activités induites en amont et en aval, déterminantes pour l’économie et l’emploi dans le milieu rural ;

 

-      Entretenir et développer le lien indispensable entre les producteurs et les consommateurs, soucieux de garantir une alimentation de qualité, ce que l’on appelle « le bien manger ».

 

Enfin, des chantiers importants sont en cours pour soutenir la ferme France :

 

-      Le besoin de régulation se reflète dans le projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable » dit EGAlim. Il vise notamment à améliorer l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire. En effet, assurer la souveraineté alimentaire passe notamment par la préservation de la capacité de production agricole et la juste rémunération des agriculteurs.

 

-      La nécessité de renforcer les mécanismes de gestion de la volatilité de la production et des prix, en fonction des aléas qu'ils soient économiques ou climatiques. La réforme de la fiscalité agricole sera poursuivie dans le cadre de l’examen des textes budgétaires à l’automne prochain. Je compte particulièrement m'investir sur ce sujet, dans la continuité de mon rapport d'information parlementaire publié en 2015

 

Tout en étant lucide sur les difficultés des agriculteurs, il n’en reste pas moins qu’il nous faut collectivement rester optimistes car l’agriculture française a de nombreux atouts.  

 

Bravo aux organisateurs et aux agriculteurs pour la réussite de ce comice !