Conférence de presse de rentrée d'En Marche 35 à Rennes

Conférence de presse de rentrée d'En Marche 35 à Rennes

17 sept. 2018

Conférence de presse de rentrée d'En Marche 35 à Rennes

 

La conférence de presse de rentrée d’En Marche 35 s’est tenue à Rennes pour faire le point sur une année d’actions et sur les réformes à venir. Avec Carole Gandon, référente départementale, et mes collègues députés Florian Bachelier, Christine Cloarec, Gaël Le Bohec et Mustapha Laabid, nous avons tenu à défendre la transformation du pays portée par le Président de la République. Elle se concrétise déjà avec par exemple :

 

- Le dédoublement des classes de CP en REP+ pour s’attaquer à l’échec scolaire à la racine et faire de l’égalité des chances une réalité pour tous.

 

- La loi pour rétablir la confiance dans la vie publique, comprenant la suppression de la réserve parlementaire remplacée par un fonds de dotation à la vie associative.

 

- Le droit au télétravail facilité pour chaque salarié, dans le cadre de la réforme par ordonnances du Code du travail.

 

 

- La réforme ferroviaire pour faire de la SNCF une entreprise plus performante au service des voyageurs et à même d’affronter l’ouverture à la concurrence dans de meilleures conditions.

 

Malgré certaines difficultés, nous avons collectivement l’énergie et la détermination de poursuivre des réformes nécessaires pour le pays. Ainsi, l’agenda législatif est particulièrement chargé avec l’examen de plusieurs textes :

 

- L’adoption, le 12 septembre en nouvelle lecture, du projet de loi « EGAlim » relatif l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous.

 

- Le projet de loi « PACTE » relatif à la croissance et à la transformation des entreprises.

 

- Le projet de loi relatif à la lutte contre la fraude fiscale, sociale et douanière. En complément des initiatives de la France au niveau européen et mondial pour mieux lutter contre l’évasion et la fraude fiscales, le texte vise à renforcer la détection, l’appréhension et la sanction de la fraude, avec plus d’échanges de données, plus de moyens d’investigation et plus de sanctions.

 

L’automne sera aussi marqué par l’examen des prochains budgets de l’Etat et de la Sécurité sociale. Je compte particulièrement m’impliquer sur la réforme de la fiscalité agricole dans le cadre du projet de loi de finances pour 2019.

 

Enfin, 2019 sera une année cruciale avec la réforme des retraites et les élections européennes. Face à la menace populiste, il importe de démontrer que l’Union européenne constitue la bonne échelle pour peser dans le monde instable et relever de nombreux défis.