Grand débat national : mon courrier aux Maires de la circonscription

Grand débat national : mon courrier aux Maires de la circonscription

21 janv. 2019

Grand débat national : mon courrier aux Maires de la circonscription

 

Dans le cadre du Grand débat national qui s'ouvre, j'ai tenu à adresser un courrier à tous les Maires de la troisième circonscription d'Ille-et-Vilaine. Piliers de la République, ils font vivre la démocratie locale au quoditien. Je me tiens à leur disposition pour contribuer à faire de cette initiative inédite une réussite à l'échelle de notre territoire. Le temps du dialogue est nécessaire pour retrouver la cohésion et rétablir la confiance. Je vous invite à le lire ci-dessous. 

 

 

Rennes, le 18 janvier 2019

 

Madame la Maire, Monsieur le Maire,

 

Notre pays traverse depuis plusieurs semaines un mouvement social porté par des « gilets jaunes » qui expriment une colère ciblée contre l’augmentation du coût des carburants et de la fiscalité, mais pas exclusivement puisqu’il s’est élargi à de nombreuses et diverses revendications. A travers cette colère, parfois très ancienne, nos compatriotes expriment le besoin d’être mieux écoutés et associés.

 

J'entends et je comprends certaines inquiétudes, en particulier celles des personnes les plus modestes et des habitants des territoires ruraux en matière de pouvoir d’achat, d'accès au logement et de mobilité. L’espoir d’une fiscalité plus juste, d’une démocratie plus participative, d’une organisation de la sphère publique plus efficace ou encore d’une transition écologique plus équilibrée, je le partage.

 

Le temps du dialogue s'ouvre désormais pour "transformer les colères des Français en solutions" comme nous y invite le Président de la République dans sa lettre adressée aux citoyens le 13 janvier dernier.

 

C’est le sens du Grand débat national officiellement lancé le 15 janvier 2019 pour une durée de deux mois sur l'ensemble du territoire. Cette démarche inédite doit permettre aux Français de s'exprimer, de faire émerger des idées, de formuler des propositions concrètes pour leur quotidien et l'avenir de notre pays.

 

Pour cela, le Gouvernement a retenu quatre thèmes majeurs : la fiscalité et les dépenses publiques ; l’organisation de l'Etat et des services publics ; la transition écologique ; et la démocratie et la citoyenneté.

 

Le Grand débat sera organisé en toute indépendance, afin de garantir la liberté de parole de chacun, de s’assurer de son bon déroulement, de la transparence et de l’authenticité des contributions. Plusieurs outils sont proposés tels que la plateforme numérique, les réunions d’initiatives locales, les conférences citoyennes régionales par exemple.

 

Par la présente, sachez que je me tiens à votre disposition pour échanger avec vous, diffuser les initiatives dans vos communes, et me faire le relais des préoccupations exprimées sur le terrain. Dans un esprit républicain, je suis disposé à participer à quelques réunions en circonscription, dans la mesure du possible, ou à être représenté, dans une démarche d’écoute et de dialogue.

 

A la place qui est la mienne, j’entends aussi participer au débat d’idées. Ainsi, j’ai tenu à faire paraître une tribune pour une réforme fiscale juste et crédible. Je continuerai à m'exprimer sur ce sujet comme sur les autres grands enjeux.

 

Il est essentiel que les Français puissent s’emparer de ce grand débat national, condition de sa réussite. Souhaitons qu'il soit éclairé, constructif et force de propositions. C’est la clé pour rétablir la confiance, retrouver l’unité dont notre pays a besoin et bâtir un nouveau contrat pour la Nation.

 

Je vous prie de croire, Madame la Maire, Monsieur le Maire, à l’assurance de mes respectueuses salutations.

 

François ANDRÉ.