Lutte contre la pauvreté : l'Etat et le Département s'engagent

Lutte contre la pauvreté : l'Etat et le Département s'engagent

8 juil. 2019

Lutte contre la pauvreté : l'Etat et le Département s'engagent

 

La stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté va se décliner en Ille-et-Vilaine grâce à la signature ce jour d'une convention entre l'Etat et le Département par Christelle Dubos, Secrétaire d'Etat auprès de la Ministre de la Santé et des Solidarités, Olivier Noblecourt, Délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, Jean-Luc Chenut, Président du Conseil départemental, Catherine Debroise, Vice-présidente du Conseil départemental chargée de l'insertion et de la lutte contre les exclusions, et Isabelle Knowles, Secrétaire générale adjointe de la Préfecture.

 

C'est le point de départ d'un plan d'actions concrètes avec l'octroi de 1,2 millions d'euros dès 2019 et 5,4 millions d'euros d'ici à 2022. L'objectif consiste à concentrer des moyens sur des priorités :

 

▶️ Lutter contre la précarité des enfants et des jeunes majeurs ;
▶️ Faciliter l'accès à l'emploi des bénéficiaires du RSA en améliorant leur insertion professionnelle ;
▶️ Renforcer l'accès aux droits, avec un meilleur accompagnement.

 


Certes, l'Ille-et-Vilaine bénéficie d'une situation socio-économique plutôt favorable à l'échelle nationale, car son taux de chômage est inférieur à la moyenne nationale (6,5% contre 8,8% en France) et son taux de pauvreté demeure relativement modéré (10,1% contre 14,5% en France). Mais il subsiste des difficultés qui concernent une partie de la population, en particulier dans les grandes agglomérations dont Rennes et certaines zones rurales. Certains publics sont également davantage touchés comme les enfants, les jeunes, les familles monoparentales et les chômeurs de longue durée. 


C'est pourquoi je tiens à saluer cette étape majeure mettant en oeuvre des politiques publiques au bénéfice des plus fragiles, le département d'Ille-et-Vilaine étant à la fois le premier département breton à contractualiser ainsi avec l'Etat et un territoire exemplaire en matière de solidarités humaines.

 

Comme l'a rappelé justement Mme Dubos lors de son intervention au siège du Département, c'est en mobilisant tous les acteurs que l'on parviendra à construire "une société dans laquelle la pauvreté n'est plus une fatalité".